Groupe ÆQUITAS

Recentrer justice sociale et emploi

Juillet / Août 2010

Sous l’égide de l’Organisation internationale du travail (OIT), vient de se terminer à Genève la 99ième Conférence internationale du travail*.

Les employeurs y ont recentré le débat autour de la création d’empois.

En effet, au cours de la discussion sur l’objectif stratégique de l’emploi (première d’un cycle de discussions récurrentes) visant à donner effet à la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale pour une mondialisation équitable (2008), les employeurs ont remis sur la table quelques vérités parfois oubliées. 

Non sans préciser que la correspondance entre taux de croissance et taux d’emploi n’est pas automatique, la représentante des employeurs à la discussion, madame Ronnie Goldberg, a fait valoir que si nous voulons que la croissance se traduise par une hausse de l’emploi, elle doit se fonder sur l’investissement dans les activités à valeur ajoutée. Or, ce sont surtout les employeurs et les investisseurs qui déterminent la création d’emplois.

Aussi a-t-elle lancé un appel en faveur d’un soutien de la part du Bureau international du travail (secrétariat permanent de l’OIT) notamment en ce qui a trait à l’amélioration de la qualité, l’efficience et l’impact de la réglementation sur les activités commerciales, la création d’un environnement propice aux affaires et la promotion de l’esprit d’entreprise auprès d’un public autre que les femmes et les jeunes.

Tout en reconnaissant que les droits, la protection sociale et le dialogue sont essentiels, il nous est rappelé que sans emploi, la société ne peut financer la protection sociale. Il est donc essentiel d’éviter les mesures susceptibles de décourager l’emploi et l’investissement.

Plein de sens.

** La Conférence internationale du travail (CIT) est le plus vaste regroupement mondial de gouvernements, d’employeurs et de travailleurs. En juin, elle a rassemblé des personnes en provenance des 181 États membres de l’OIT. Le rôle de la CIT, souvent appelée Parlement international du monde du travail, est d’élaborer et d’adopter les normes internationales du travail et de contrôler leur application au niveau national. La Conférence fait aussi office de forum de premier plan pour débattre des questions sociales et de travail à l’échelle mondiale.  

Denise Perron CRHA
Présidente, Groupe ÆQUITAS et ex-commissaire Employeurs, Commission de l’équité salariale du Québec

© Groupe ÆQUITAS 2010

Le Groupe ÆQUITAS offre aux employeurs des services conseils en matière d’équité salariale et en emploi. Pour faciliter la réalisation de l’exercice d’équité salariale à moindre coût, nous avons aussi  mis sur pied un service de soutien en ligne en  12 étapes simplifiées avec points d’ancrage, conseils-experts personnalisés et prise en charge de l’estimation des écarts salariaux.